Aller au contenu

Comment arrêter de tout remettre au lendemain? 5 Clés pour arrêter de procrastiner

  • par
Procrastination

Comment arrêter de procrastiner? C’est aujourd’hui que l’on répond à cette question!
 
La procrastination est la tendance à repousser les choses au lendemain (voir à plus loin).
 
Tout le monde procrastine. Vous pouvez déjà vous déculpabiliser là-dessus. TOUT LE MONDE PROCRASTINE !
L’essentiel est de comprendre sur quoi vous procrastinez et pourquoi vous procrastinez dessus.
Dans cet article, je vous donne 5 clés pour arrêter de procrastiner.
 

Clé n°1 pour arrêter de procrastiner ➜ Faire une to-do list

 
La première étape est la création d’une To-Do List (liste de chose à faire en anglais).
Vous savez de quoi je parle : le fameux post-it qu’on met un peu partout en disant : il faut absolument que je le fasse et qu’on finit par oublier.
 
 
Alors NON. On ne va pas faire une To-Do List comme ça sinon, effectivement, ça ne va pas bien vous avancer !
 
Pourquoi une To-Do List ? Parce que c’est le meilleur moyen de s’enlever de la tête les (NOMBREUSES) choses que l’on a à faire. 
Vous y verrez plus clair et juste ça déjà c’est une sacrée étape je vous assure !
 
Alors on prend une feuille (de préférence format A4 en mode portrait), on écrit Liste de choses à faire en haut en titre et on commence à noter ce qui nous vient en tête. Vous pouvez bien entendu le faire sur votre ordinateur ou téléphone mais attention: On est là pour ne plus procrastiner et se servir de votre portable est tellement tentant pour faire autre chose … 😉
 
Qu’est-ce qu’on écrit dans notre liste ? Ça peut être n’importe quoi tant que ce sont des actions (avec un verbe d’action) et, pour l’instant, on se moque de l’importance. C’est surtout pour se vider la tête.
Dans la méthode GTD (Getting Things Done), ils appellent ça des « ampoules » qui clignotent dans notre tête.
 
Une fois cette liste faite (avouez que ça fait du bien, ou peur, de poser ça à l’écrit en fonction de votre liste 😀), on va se mettre à utiliser la matrice d’Eisenhower pour classer ces tâches. 
Pour faire simple (je la décrirai dans un prochain article), il s’agit de séparer ces tâches en 4 parties en fonction de l’importance et de l’urgence comme cela :
 
 
Important
Non Important
Urgent
Cadran 1 
Cadran 2
Non Urgent
Cadran 3
Cadran 4
 
Il va de soi qu’il faut se mettre en priorité aux tâches “urgentes et importantes” (Cadran 1) pour commencer. Le problème, quand on procrastine, c’est qu’on ne s’occupe que de cette case-là et du Cadran 4 (Non urgent/ Non important) alors qu’il faudrait s’attaquer le plus souvent possible aux tâches “Non Urgentes/Importantes” (Cadran 2).
 
 

Clé n°2 ➜ Découper les tâches en sous-tâches

 
Si sur votre liste vous avez : “Écrire mon mémoire de Master.”
 
Vous risquez de ne jamais passer à l’action et repousser jusqu’au dernier moment ! (Histoire vraie et personnelle 😅)
Pourquoi ? Parce que la tâche est beaucoup trop imposante sous cette forme et pas vraiment attrayante ! Il faut d’abord découper en plus petite tâche.
 
Plus une tâche paraît simple plus il est facile de la réaliser.
 
Reprenons l’exemple : Écrire mon mémoire de Master.
On peut diviser cette tâche en : Rédiger le plan/ Faire des recherches/ Écrire l’introduction/ Écrire la Conclusion/
Ces sous-tâches pourraient encore être divisées jusqu’à arriver à des tâches réalisables si facilement que l’on pourrait s’y mettre directement.
 
Le cerveau humain est fait de tel sorte qu’il choisira toujours la facilité.
 
Si vous lui proposez une tâche comme « Écrire mon mémoire de Master » il va vous dire : « Et si on regardait plutôt une vidéo sur Youtube ? »
Si vous lui proposez une tâche comme « Ouvrir un document texte et écrire le titre du mémoire » il rechignera moins à la tâche.
 
Vous verrez qu’après avoir écrit une première phrase, une deuxième viendra sûrement et vous avancerez sans même vous en rendre compte.
 

Clé n°3 pour arrêter de procrastiner➜ Planifier des plages horaires

 
 
 
 
Une clé importante est de se planifier des plages horaires. 
 
Déterminez un moment dans votre journée (le matin de préférence) ou un moment dans votre semaine où vous pourrez réaliser cette tâche sans être dérangé et sans avoir autre chose à faire que la réalisation de cette tâche.
 
 Admettons que vous vouliez faire du sport une habitude ( domaine important de procrastination 😀).
Planifiez 1h ou même 30 minutes par jour pour le sport. Par exemple le matin de 7h à 7h30 et TENEZ VOUS À CET HORAIRE
 
Ne commencez pas à dire : « Ce matin je suis fatigué … Oh si je loupe une fois ce n’est pas grave, j’en ferai plus demain… » . 
 
J’étais comme ça ! Je connais toutes les excuses possibles 😉. Pour arrêter de procrastiner il faut s’obliger à se fixer des horaires pour réaliser une tâche sur laquelle on procrastine normalement et en faire un rituel interdit de lâcher !
 

Clé n°4 ➜ Supprimer les sources de distractions

 
 
On arrive sur un point très important maintenant : Les sources de distractions.
 
En effet, dans notre monde actuel, les sources de distractions sont extrêmement nombreuses. Avec nos outils connectés à Internet (téléphone, ordinateurs, tablettes, montre) il est facile de se distraire (vidéos, réseaux sociaux, jeux…).
 
Si vous ne voulez plus procrastiner, coupez ces sources de distractions !
 
Si vous avez un travail à réaliser sans ordinateur et portable, mettez-les dans une autre pièce ou loin de vos yeux pendant la durée de votre travail (clé n°3).
 
Si vous avez un travail sur internet n’allez pas sur les réseaux sociaux ou site de vidéos ou de jeux. 
Pour cela il existe des applications bloquants l’accès à des sites de votre choix comme par exemple Stay Focusd sur Chrome ou LeechBlock NG sur Firefox.
 

Clé n°5 pour arrêter de procrastiner➜ Se récompenser par de petits plaisirs

 
Il ne faut pas hésiter à se récompenser. 
 
Pour en revenir à votre cerveau, il adore être récompensé.
Par contre attention à ces récompenses : Si vous voulez vous récompenser d’avoir fait du sport, n’allez pas manger un paquet de chips, ce serait contre-productif.
 
Adaptez la récompense à la difficulté de la tâche !
 
Quand je finis la rédaction d’un article, je m’autorise à regarder un bon film (confinement oblige). Par contre si à chaque fois que j’écrivais une ligne, je m’autorisais à aller 4h sur les réseaux sociaux, vous comprenez bien que ça ne sera pas vraiment productif sur le long terme.
 
Trouvez des récompenses qui vous conviennent et qui n’entre pas en contradiction avec votre travail.
 
 

Clé bonus pour arrêter de procrastiner ➜ Vous êtes un procrastinateur ? Servez-vous-en ! 

 
Si vous êtes passé maître dans l’art de la procrastination, vous travaillez mieux sous pression.
Il faut que la Dead-Line (date limite) approche pour que vous puissiez vraiment travailler.
Vous savez quoi ? Je ne vais pas vous blâmer, je suis pareil !
 
Je vous conseille alors de vous créer vos propres échéances, vos propres dates limites. 
 
Si vous avez 3 mois pour rédiger quelque chose, découpez les tâches en sous-tâches (clé n°2) et donnez vous des dates limites pour chacune des sous-tâches.
 
Je n’ai pas voulu parler dans cet article des différents types de procrastination car cela fera l’objet d’un nouvel article mais retenez bien que tout le monde procrastine et que ce n’est pas une fin en soi.
 
Ce qui est important c’est de se rendre compte sur quoi l’on procrastine.
 
Quand on a une date limite, on est obligé de s’y mettre à un moment donné mais vous vous rappelez quand je parlais du Cadran 2 : les choses Importantes mais non Urgentes ? Dans ce cadran on peut mettre par exemple “faire du sport, appeler sa famille, apprendre une nouvelle langue”. Ce sont des tâches qui n’ont pas vraiment de date limite et c’est là où je trouve qu’il y a un problème qui peut se poser.
 
On peut plus facilement procrastiner et ne jamais avancer sur ce cadran. Selon moi, c’est ce cadran qui fait que certaines personnes regrettent d’être passé à côté de leur vie.
Je vous donne le lien d’une vidéo TED de Tim Urban qui est très drôle et qui permet de réfléchir sur la procrastination. Cliquer pour ouvrir la vidéo
 
J’espère que ces clés vous permettront d’arrêter de procrastiner!
 
Sur quoi procrastinez-vous ? Avez-vous déjà essayé de mettre en place les clés de cet article ?
 

Abonne-toi pour ne rien rater du blog et reçois en cadeau un e-book gratuit sur la procrastination !

Promis on ne te spammera pas avec des milliers de mails 🙂

En plus de la Newsletter vous pouvez accéder au groupe Facebook, au compte Instagram et enfin à la page Facebook grâce aux trois boutons suivants :

 
À très vite,
 
 
Yvan
close

Abonne-toi pour ne rien rater du blog et reçois en cadeau un e-book gratuit sur la procrastination !

Promis on ne te spammera avec des milliers de mails! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Ce blog te plait? Rejoins-nous sur les réseaux!

Facebook
Instagram